top of page

Le bon Grain et l'amer Ivraie

Depuis plusieurs semaines, mon coeur est étreint par une lancinante interrogation sur la nature humaine, mue par ce que je vois, entends, constate, vis et ce que notre Mère la Terre vit ...

alors je prends refuge de jour comme de nuit en BOUDDHA : c'est si apaisant d'Être en cette Présence illuminée d'infini sagesse une et multiple, de sentir le doux souffle de cette grande Conscience se poser délicatement au sommet de mon chakra couronne et éclaircir le doute ... la douleur de mon cœur s'estompe .... je me sens rassérénée ...


Ce matin au réveil c'est une Parabole du Christ _ Jésus Yeshua Sananda Kumara, quelque soit le nom qui vibre juste en votre Cœur divin _ qui se révèle à mon conscient, au conscient de Laetitia, au fil d'une autre longue et sage discussion nocturne :), une Parabole qui me procure un profond apaisement.



La voici telle que transcrite en le livre sacré de la Bible :

Le bon grain et l’ivraie - (Matthieu 13, 24-30)

“ Le royaume des Cieux est comparable à un homme qui a semé du bon grain dans son champ. Or, pendant que les gens dormaient, son ennemi survint ; il sema de l’ivraie au milieu du blé et s’en alla. Quand la tige poussa et produisit l’épi, alors l’ivraie apparut aussi.

Les serviteurs du maître vinrent lui dire : “Seigneur, n’est-ce pas du bon grain que tu as semé dans ton champ ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie ?”

Il leur dit : “C’est un ennemi qui a fait cela.”

Les serviteurs lui disent : “Veux-tu donc que nous allions l’enlever ?”

Il répond : “Non, en enlevant l’ivraie, vous risquez d’arracher le blé en même temps. Laissez-les pousser ensemble jusqu’à la moisson ; et, au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Enlevez d’abord l’ivraie, liez-la en gerbes pour la brûler ; quant au blé, ramassez-le pour le rentrer dans mon grenier.”



L'Ivraie brumeuse est encore bien présente au cœur du bon grain de chaque femme, chaque homme, qui peuple cette planète. Vous êtes à une période charnière du Plan d'Ascension, il y a tellement à trier en vos champs avant l'ultime moisson, la Moisson de l'Ascension, et pour autant l'Humain continue d'être l'ennemi de son propre champ et du champ de l'autre. Heureusement le bon grain est vivace ! et même si parfois oublié il réussit à se maintenir aux côtés de l'ivraie envahissante, attendant patiemment que le tri soit. Oui, patience, car ô combien en ces temps chahutés chahutant il est difficile pour chacun de commencer, de poursuivre, de finaliser chaque tri de l'existant, des tris auxquels vous invitent instamment votre quotidien surmené, votre société tremblante, votre monde ancien agité ...

Trier l'ivraie existante pour mettre en lumière le bon grain, encore et encore, jusqu'à ce que toutes les gerbes soient clairement définies, est exigeant, tout comme s'assurer que nulle ivraie ne reviendra être semée en réaction émotionnelle duelle conflictuelle.

En le Champ de la VIE, maintes fois vous avez glissé, vous vous êtes un tant soit peu redressés et retrouvés, puis de nouveau vous glissez vous enlisant en le vaseux de l'ivraie, l'ivresse des sens dupés, et de nouveau égarés vous nourrissez cette ivraie dévoilée - dévoyéee alors que le bon grain attend patiemment le tri, la récolte et l'engrangement. Ce que l'ivraie vous fait miroiter est tentant certes, pour autant elle n'est qu'un pâle reflet inversé, un leurre sans germe de vie, un curieux mirage, une distortion de vos codes origin'el _ la vile intention de l'ivraie semée, l'ivraie nourrie, l'ivraie croissante, est de vous éloigner de votre vérité intrinsèque, et de votre juste direction, le Port du UN. Intimement vous le savez, l'ayant déjà expérimenté. Alors ne vous laissez point hypnotiser, ne vous laissez point méprendre, ne vous laissez point abuser, que cette ivraie soit vôtre, que cette ivraie soit de l'Autre. Soyez discernant lorsque l'ivraie se présente à vous. Regardez l'ivraie, semée et croissante, existante et naissante, accueillez l'ivraie, maitrisez l'ivraie, le regard de votre divin Cœur orienté sur le bon grain doré, ce bon grain qui dispense l'enseignement uni-terre transmis & offert avec infini amour depuis des éons par le Collectif de la Loi de UN, véhiculé par la Conscience BOUDDHA, la Conscience CHRIST, et par cette autre grande conscience émergeante, la Conscience de la Nouvelle Terre, la Terre du UN _ et cela étant vous pourrez chaque jour de mieux en mieux transcender avec intelligence cette matière vile qu'est l'amer ivraie, être en vos justes tris et heureuses récoltes. Encore et encore.


Votre Mère la Terre est prête à être moissonnée, puissiez vous être nombreux en le jour béni de cette ultime moisson, la Moisson annonciatrice de son Ascension. Pour l'heure ce sont vos champs qui attendent d'être moissonnés vraiment véritablement. Que cette Parabole continue de vous guider alors que vous suivez vaillament les sillons obliques, chaotiques, miasmatiques, triant, récoltant, engrangeant, apprenant ....


Cette Parabole du Bon Grain et de l'Amer Ivraie sera au coeur de notre rendez-vous de mars, enlequel se distillera l'essence de pur feu violet, célébration de l'équinoxe de printemps et des récoltes à venir.


Que les bons grains de vos épis jamais ne flétrissent, Que les bons grains déjà engrangés prospèrent, Avec tout notre Amour, Paix et Bénédictions en vos demeures éternelles, en vos champs millénaires, Laetitia Altea Amira du | au nom du Collectif de la Loi de UN


Entendez que ce que vous recevez du Collectif du UN est précieux, sans aucune connotation ni religieuse ni sectaire, une invitation au bien-vivre et à la co-création, en l’intelligence du Cœur Uni-Terre, nos cœurs accordés et à l'unisson du coeur de notre Mère Terre, en le respect de la vérité de chacun.




Comments

Couldn’t Load Comments
It looks like there was a technical problem. Try reconnecting or refreshing the page.
Posts Récents
Archives
bottom of page