Un pas de deux

De Sérapis, Maître du Temple de Louxor, Chohan du 4ème rayon.

" Bonjour à vous, Bien Aimés de l’UN. Je suis Sérapis, Maître du Temple de Louxor, Chohan du 4ème rayon. Quelle joie de vous retrouvez en ce vingt troisième jour du septième mois de votre temps terrestre. Le deux, le trois, la transition vers le UN, qui unis donnent le cinq, le souffle dans la matière. Le souffle, un air nouveau qui s’invite dans les voiles de votre nef, un air puissant, doux et tendre comme le féminin peut l’être, fort et rassurant comme le masculin peut l’être.


Aujourd’hui, plus que jamais, le féminin et le masculin entrent dans la Danse de l’Amour : ils voguent sur des eaux troubles depuis des éons et maintenant, sur un pas de deux*, ils apprennent à gouverner ensemble. Les heurts sont nombreux. Les déchirures se creusent. Les doutes sont là, les peurs et les incompréhensions aussi. Le féminin et le masculin se regardent et ne se reconnaissent plus.


Qui es-tu ? Un autre moi ou l’illusion d’un autre moi ?


Les eaux sont plus troubles que jamais en cette tempête qui agite leurs deux cœurs, leurs deux corps, leurs deux êtres.


Pouvons-nous continuer ainsi ? Mènerons-nous notre nef à bon port ou échouerons-nous sur une île déserte et stérile ?


Le féminin et le masculin s’interrogent, se jaugent, se testent …. Les blessures du passé et du présent sont à vif. Il est temps aujourd’hui d’y appliquer le Baume du Pardon, vrai, véritable, en lieu de se renvoyer nos aigreurs, nos colères, nos frustrations, nos manques, nos attentes.


Le Jeu qui s’est joué d’incarnation en incarnation prend fin. Comprenez que ce Jeu vous l’avez joué à deux, acceptant votre rôle, tour à tour leader et suiveur, nourrissant cette triangulation infernale du bourreau, de la victime et du sauveur. Cela était, le Jeu du 2, le Jeu de l’ego et de l’orgueil, du jugement et de la culpabilité, de l’émotionnel désaccordé faussant le regard et la pensée. Aujourd’hui, le Jeu du 2 est terminé. Dans un dernier lancer de dés, le féminin et le masculin ont gagné le point ultime, celui qui les invite à la Réconciliation, une Réconciliation qui sera possible une fois les faux semblants levés, dans l’écoute et l’ouverture du cœur, l’amour et la compassion.


Alors pour l’heure oui les egos se heurtent, comme le ressac d’un océan tumultueux sur un récif inhospitalier. C’est douleur-eux, épuisant, jusqu’au moment où le féminin, comme le masculin, entre en la compréhension que la survie les mène vers l’abîme. En cet instant, s’ils acceptent d’accueillir le Baume du Pardon, en la Vérité de leurs deux Êtres, une première guérison se met à l’œuvre. Et le souffle de la vie les porte vers des eaux plus claires.


La Danse de l’Amour est un mouvement fluide, harmonieux, de deux corps qui se contemplent face à face, et qui, en confiance, se meuvent guidés par le rythme accordé du battement de leurs deux cœurs. Pour que cette danse s’exécute parfaitement, le masculin doit se remettre au féminin, le féminin au masculin, dans l’équilibre de qui ils sont, dans la multi-dimensionnalité de ce qui les unit, au-delà des apparences, en leurs eaux apaisées.


Cette Danse, suite du Jeu du 2, demande de la patience, de la bienveillance, de la tolérance, pour Soi, pour l’Autre. Une fois la chorégraphie maîtrisée, la Réconciliation sera. UN, ils seront : le féminin, le masculin, le couple androgyne co-créateur d’un ballet somptueux.


Le dernier acte de cette pièce est la Reconnaissance de son couple intérieur, et du couple extérieur formé par l’homme et la femme que vous êtes.


Comprenez alors que la Réconciliation et la Reconnaissance peuvent amener à l’envol comme à la séparation de notre couple extérieur. C’est accompli ce qui devait s’accomplir. Tout est juste. Tout est en ordre, dans l’ordre divin et non humain (terrestre) Comme en danse, les corps s’attirent, se rapprochent, s’harmonisent, se séparent …. La séparation acte notre guérison intérieure et notre retour à notre Vérité. Guéri, réconcilié, nous pouvons laisser aller notre partenaire du pas de 2 … le laisser aller pour accueillir notre autre moi, notre complément originel, et s’autoriser à former avec elle, avec lui, un couple extérieur à l’image de notre nouveau couple intérieur : uni et vrai.


Chohan du 4ème rayon, je vous invite à esquisser ce pas de deux en vous, en votre jardin intime, et à être l'initiatrice, l'initiateur, de cette figure, en votre couple créé, sans craindre le lendemain de la Grande Première. Un pas de deux pour les temps radieux à venir. "


---------------------


* En danse, le pas de deux apparaît au milieu du XVIIIe et se développe pleinement au XIXème siècle dans le ballet romantique. Il symbolise alors l'amour du couple et illustre les moments les plus poétiques du ballet. Le pas de deux est une succession de :

  • l'adagio (adage): suite de mouvements amples des deux danseurs sur un rythme lent,

  • les variations: démonstrations techniques réalisées alternativement par les deux danseurs, en solo

  • la coda : ensemble de pas qui s'enchaînent entre les deux solistes, sur un rythme rapide, généralement à la fin du ballet.


Posts Récents
1/15
Archives

Tous droits réservés © 2020 by Altea Harmonie |  Rhône Alpes - France  | Site édité par Laetitia Perraud _ Adresse :   130, Rue de Muzard, 

01480 Villeneuve |  Téléphone :  +33.6.47.76.23.51 |  Site créé et hébergé par Wix  _  Wix.com Inc. _ Adresse : 500 Terry A François Blvd

San Francisco, CA 94158  _ Téléphone : +1 415-639-9034.  

  • YouTube
  • Facebook Social Icon
  • Google+ Social Icon